Les différentes appellations du Bourgogne

Le vin est un produit consommé à travers le monde entier. Ainsi, face à la variété de produits proposés, il est essentiel de pouvoir différencier ceux de bonne qualité. Le raisin utilisé, le cépage choisi ou encore la région de production, voici autant de points déterminant la valeur d’un vin. Dans la région de Bourgogne, célèbre pour ses vignobles, les climats jouent également un rôle important.

Que savoir sur les climats en Bourgogne

Dans le secteur de la viticulture, le terme climat prend tout un autre sens. Il ne s’agit donc pas des conditions météorologiques et atmosphériques. Ici, le climat fait référence à une zone dédiée à la viticulture, délimitée géographiquement et précisément selon un plan cadastral. S’étendant sur de petites parcelles, les climats peuvent être différenciés grâce à l’ensoleillement, au sol et au sous-sol ou encore à l’orientation de la pente. Le nombre total de climats répertoriés en vignoble de Bourgogne est de 1463. Cette numérotation précise vise une identification plus simple de l’origine d’un vin. Ainsi, les vins de qualité supérieure (les grands crus par exemple) font mention de leur climat sur l’étiquette de la bouteille. Il faut noter que d’autres éléments déterminent l’appellation d’un vin.

Catégorisation des appellations du vignoble Bourguignon

Les appellations en Bourgogne peuvent être classées en trois grandes catégories : les appellations régionales, les appellations communales et les crus (premiers et grands).

Les appellations régionales

Il s’agit du dénominatif attribué à l’ensemble des grands vignobles de Bourgogne. Ils sont en effet responsables de la moitié de la production viticole Bourguignonne. Les vins produits sont répartis en 6 AOC dont l’appellation est d’une certaine façon liée à la méthode de production (par exemple, le Bourgogne Aligoté désigne les vins blancs produits par le cépage du même nom). Les 6 AOC sont :

  • Bourgogne
  • Bourgogne aligoté
  • Bourgogne Mousseux
  • Côteaux Bourguignons
  • Bourgogne passe-tout-grains
  • Crémant de Bourgogne

Les appellations communales

Il s’agit de vins dont l’appellation est attachée au village d’origine du vin. Nous assistons donc à la création d’AOC assez singulières (Aloxe-Corton, Gevrey-Chambertin, Meursault, Pommard, Vosne-Romanée ou Vougeot…). Elles représentent plus de 30% de la production viticole de Bourgogne.

Voici énumérés plus vas les 44 appellations communales :

Vignoble de la Basse-Bourgogne :

  • Chablis
  • Petit-chablis
  • Irancy
  • Saint-bris

Vignoble de la côte de Nuits :

  • Marsannay
  • Fixin
  • Gevrey-Chambertin
  • Morey-Saint-Denis
  • Chambolle-Musigny
  • Vougeot
  • Vosne-Romanée
  • Nuits-Saint-Georges
  • Côte-de-nuits-villages

Vignoble de la côte de Beaune :

  • Ladoix
  • Aloxe-Corton
  • Pernand-Vergelesses
  • Chorey-les-Beaune
  • Savigny-lès-Beaune
  • Beaune
  • Côte-de-Beaune
  • Pommard
  • Volnay
  • Monthélie
  • Auxey-Duresses
  • Saint-romain
  • Meursault
  • Puligny-Montrachet
  • Blagny
  • Saint-Aubin
  • Chassagne-Montrachet
  • Santenay
  • Maranges

Vignoble de la côte chalonnaise :

  • Bouzeron
  • Rully
  • Mercurey
  • Givry
  • Montagny

Vignoble du Mâconnais :

  • Saint-Véran
  • Pouilly-Fuissé
  • Viré-Clessé
  • Pouilly-loché
  • Pouilly-Vinzelles

Les Premiers crus et Grands crus

Les crus constituent le summum du vin de qualité. Les premiers crus représentent environ 10% de la production des appellations communales. C’est pourquoi le nom de leur climat est marqué sur l’étiquette.

Les grands crus quant à eux ne représentent qu’un à deux pourcent du vignoble bourguignon tout entier. Leur renommée est internationale.

L’appellation d’un vin est l’expression de la valeur qu’il a. C’est pourquoi elle est attribuée selon un certain nombre de critères. En outre, pour pouvoir commander un vin donné, il est important de pouvoir connaître avec précision son origine. Préciser le climat facilite cet exercice.